Please upgrade your browser to ensure an optimum experience
or click on Compatibility View.

1 800 463-4310

Pourquoi les évaluations d’aptitude à l’emploi constituent un processus important de l’embauche

Imaginez : Votre entreprise a embauché le candidat idéal pour le poste. Il est actif et possède l’expérience recherchée. Cependant, trois semaines après son entrée en fonction, il se fait un tour de reins au travail. En fait, il s’était blessé à la colonne en posant une toiture trois mois plus tôt. Votre entreprise paie maintenant pour son congé d’invalidité et doit embaucher et former un remplaçant. Cela vous dit quelque chose ? Cette situation peut pourtant être évitée.

Une évaluation de l’aptitude à l’emploi aide votre entreprise à déterminer si le candidat souffre d’une blessure antérieure, d’un trouble médical ou d’un trouble aigu qui pourrait nuire à son rendement au travail. Cette évaluation aide également à déterminer si le candidat répond aux exigences physiques essentielles du poste.

Comment l’évaluation de l’aptitude à l’emploi assure-t-elle que j’embauche le bon candidat ?

L’évaluation de l’aptitude à l’emploi peut comprendre trois éléments : un examen de santé au travail, un test d’aptitudes physiques et un test de dépistage de drogues et d’alcool.

1.   Examen de santé au travail

Cet examen permet de découvrir les troubles médicaux avant qu’ils coûtent cher. Le fait de connaître les troubles antérieurs et les facteurs de risque empêchera toute confusion quant à la responsabilité en cas d’incident ou de maladie et vous aidera à réduire les demandes d’indemnisation des accidents du travail et d’invalidité en général. Par exemple, si l’entreprise ci-dessus avait fait subir au candidat un examen comme condition d’embauche, l’évaluation du dos aurait peut-être révélé le problème de colonne vertébrale. L’examen permet aussi de cerner d’autres problèmes ou limites dont vous devriez prendre connaissance.

2.   Test d’aptitudes physiques

Si le poste à combler est exigeant sur le plan physique, vous avez aussi intérêt à ce que le candidat soit soumis à un test d’aptitudes physiques. D’abord, les exigences véritables du poste (analyse des exigences physiques) doivent être examinées pour assurer qu’elles reflètent seulement les tâches les plus exigeantes sur le plan physique que le candidat devra accomplir. Ensuite, un protocole de test d’aptitudes physiques est élaboré en fonction de l’analyse des exigences physiques. Par la suite, le candidat fait le test pour déterminer s’il est physiquement apte au travail.

(Des examens de santé au travail et des tests d’aptitudes physiques peuvent également être faits pour évaluer l’état de santé après une maladie ou une blessure, ou comme condition de mutation à un autre poste.)

3.   Dépistage de drogues et d’alcool

Ce test aide à déterminer si le candidat présente un risque pour la sécurité et à cerner tout problème de consommation de drogues et(ou) d’alcool à mauvais escient ou de façon abusive.

Une évaluation de l’aptitude à l’emploi vous donnera la certitude que vous embauchez le bon candidat et vous permettra de déterminer ses limites potentielles. Si vous désirez en savoir davantage sur les éléments que devrait comprendre votre évaluation de l’aptitude à l’emploi, communiquez avec nous. Nous offrons des examens de santé au travail personnalisés, des services d’élaboration et d’examen des analyses des exigences physiques ainsi que d’élaboration de protocoles de test, et des tests d’aptitudes physiques. Nous pouvons vous aider à réduire au minimum le risque de blessures et de maladies au travail, et vous éviter de payer inutilement des congés d’invalidité ou de maladie.

Faits :

  • En 2010, un employé sur 68 a été blessé ou a été victime d’un accident au travail et a reçu des indemnisations des accidentés du travail.
  • En 2008, les hommes ont subi un plus grand nombre d’accidents du travail (18,8 par 1 000 hommes) que les femmes (11,2 par 1 000 femmes).
  • En 2008, ce sont les personnes travaillant dans le domaine de la construction qui ont eu le plus grand nombre d’accidents du travail, soit 24,5 par 1 000 employés.

Source :

Source : Calculs de RHDCC basés sur les données de l’Association des commissions des accidents du travail du Canada. Disponible à : Association des commissions des accidents du travail du Canada (site consulté en juillet 2012) ; et Statistique Canada. Enquête sur la population active (EPA), estimations selon le sexe et le groupe d’âge détaillé, données annuelles (tableau CANSIM 282-0002). Ottawa : Statistique Canada, 2011.