Please upgrade your browser to ensure an optimum experience
or click on Compatibility View.

1 800 463-4310

Santé au travail

  • Selon l’Organisation internationale du Travail (OIT), les maladies et accidents professionnels tuent 2,2 millions de personnes à l’échelle mondiale chaque année. Près de quatre de ces décès sur cinq (1,7 million) sont causés par une maladie professionnelle.1

  • Les troubles musculo-squelettiques sont l’une des maladies professionnelles les plus pressantes aujourd’hui. Selon le ministère du Travail de l’Ontario, les blessures associées à un manque d’ergonomie au travail représentent plus de 40 % des accidents entraînant un arrêt de travail. Les coûts directs s’élevaient à plus de trois milliards de dollars entre 1996 et 2004.2

  • Un travailleur canadien sur 46 travailleurs assurés par des régimes d’indemnisation provinciaux ou territoriaux a subi un accident suffisamment grave pour s’absenter du travail pendant au moins une journée en 2008. Cela représente un accident avec perte de temps indemnisé pour chaque tranche de deux minutes travaillées.3

  • À l’exclusion des territoires, où le nombre de travailleurs est trop faible pour effectuer des comparaisons statistiques valides, les provinces affichant les taux les plus élevés de décès associé à un accident du travail en 2008 étaient Terre-Neuve-et-Labrador (10,7 décès par tranche de 100 000 travailleurs assurés), suivie de l’Alberta (9,0) et de l’Ontario (8,2).3

  • Une étude réalisée par l’American Journal of Industrial Medicine en 2005 révèle que 16 % des pertes auditives invalidantes chez les adultes sont attribuées au bruit industriel. Les chercheurs ont découvert que le bruit industriel est une cause importante de la perte d’acuité auditive à l’âge adulte.4

  • Une étude de l’Institut de recherche Robert Sauvé en santé et en sécurité au travail indique que plus de 230 000 travailleurs québecois sont exposés à au moins une substance cancérigène connue ou probable, et si l’on tenait compte d’autres substances cancérigènes comme le radon, ce nombre serait considérablement plus élevé.5

  • Une étude sur les accidents du travail et les maladies professionnelles survenus au Canada entre 1996 et 2008 estime que les coûts totaux pour l’économie canadienne dépassent 19 milliards de dollars par année. Cette estimation est obtenue à partir des statistiques sur l’indemnisation des accidents du travail déclarées par chaque province et territoire.3

 


1. Bureau international du Travail. (2005). Faits et chiffres sur la santé et la sécurité au travail. Organisation internationale du travail.
2. DUBOWSKI, Stefan. « Occupational diseases get primary treatment. » Canadian Occupational Safety, 5 novembre 2009. Web, 24 juillet 2013.
3. GILKS, Jaclyn et LOGAN, Ron. (2010). Accidents de travail et maladies professionnelles au Canada, 1996-2008 : taux des accidents de travail et coût pour l’économie. Division de la santé et de la sécurité au travail, Programme du travail, Ressources humaines et Développement des compétences Canada.
4. NELSON, Deborah Imel, NELSON, Robert Y., CONCHA-BARRIENTOS, Marisol et FINGERHUT Marilyn. (2005). « The global burden of occupational noise-induced hearing loss. » Am. J. Ind. Med., 48: 446–458. doi: 10.1002/ajim.20223.
5. LABRÈCHE, France, OSTIGUY, Claude, GOYER, Nicole, BARIL, Marc, DUGUAY, Patrice et BOUCHER, Alexandre. (2012). Substances cancérogènes — portrait de l’exposition des travailleurs québécois. Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail.