Please upgrade your browser to ensure an optimum experience
or click on Compatibility View.

1 800 463-4310

Fatigue

  • Des études démontrent que jusqu’à 28 % des conducteurs de véhicule commercial pourraient être atteints d’apnée obstructive du sommeil.1

  • Selon la Société canadienne du sommeil, l’apnée obstructive du sommeil est extrêmement courante. Des estimations indiquent que 24 % des hommes d’âge moyen et 9 % des femmes d’âge moyen en sont atteints.2

  • Environ 858 900 adultes canadiens de 18 ans ou plus disent avoir été informés par un professionnel de la santé qu’ils sont atteints d’apnée du sommeil.3

  • D’après la Société canadienne du sommeil, le temps de réaction est plus affecté chez les patients qui souffrent d’apnée obstructive du sommeil non traitée que chez les personnes en santé qui dépassent le taux d’alcoolémie légal.2

  • Une étude de 2010 publiée dans le Journal of Environmental and Occupational Medicine révèle que les pertes de productivité associées à la fatigue causée par un trouble du sommeil totalisent près de 2 000 $ par employé aux États-Unis.4

  • Lors d’un sondage sur le sommeil réalisé en 2012 pour la U.S. National Sleep Foundation, 26 % de conducteurs de train, 23 % de pilotes, 15 % de conducteurs de camion et 10 % de chauffeurs d’autobus, de taxi ou de limousine ont dit que leur rendement au travail était affecté par la somnolence au moins une fois par semaine.5

  • Lors de ce même sondage, 20 % de pilotes, 6 % de conducteurs de camion, 9 % de conducteurs de train et 7 % de chauffeurs d’autobus, de taxi ou de limousine ont affirmé avoir commis une grave erreur au travail en raison de la somnolence.5

  • Aux États-Unis, la Federal Motor Carrier Safety Association a conclu que les conducteurs qui souffrent d’apnée obstructive du sommeil sont de 2 à 7 fois plus susceptibles de faire une collision.6

 


1. PACK, Allen I., DINGES, David F. et MAISLIN, Greg. A Study of Prevalence of Sleep Apnea Among Commercial Truck Drivers, FMCSA, numéro de publication DOT-RT-02-030, Washington, DC, 2002.
2. WILLIS, Tsai H. (2003). L’apnée obstructive du sommeil. Société canadienne du sommeil.
3. Agence de la santé publique du Canada. (2010). Faits saillants de l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes de 2009 — Réponse rapide sur l’apnée du sommeil.
4. ROSEKIND, Mark R., GREGORY, Kevin B., MALLIS, Melissa M., BRANDT, Summer L., SEAL, Brian et LERNER, Debra. « The Cost of Poor Sleep: Workplace Productivity Loss and Associated
Costs » (janvier 2010). Journal of Occupational and Environmental Medicine, vol. 52, numéro 1 : 91-98. doi : 10.1097/JOM.0b013e3181c78c30.
5. National Sleep Foundation. 2012 Sleep in America Poll: Planes, Trains, Automobiles and Sleep. Washington (DC): The Foundation, mars 2012. Offert en ligne : www.sleepfoundation.org/2012poll.
6. Federal Motor Carrier Safety Administration, Tech Brief, « Sleep Apnea Crash Risk
Study » (septembre 2004).