Please upgrade your browser to ensure an optimum experience
or click on Compatibility View.

1 800 463-4310

Un incident impliquant un autobus scolaire souligne l’importance de la prévention

Même si, dans la plupart des provinces, la moitié des incidents causés par la conduite avec facultés affaiblies qui sont déclarés par la police ont lieu après la fermeture des bars, l’ivresse au volant n’est pas seulement un problème après les heures de travail.

Pas plus tard que la semaine dernière, un chauffeur d’autobus a été condamné pour avoir conduit des enfants à l’école alors qu’il était en état d’ébriété. Heureusement, un adolescent qui était monté à bord à l’un des arrêts a senti son haleine d’alcool et l’a enjoint de se ranger. Au moment de son arrestation, son alcoolémie atteignait presque trois fois la limite légale. Le juge lui a infligé une peine de quinze jours d’emprisonnement, a suspendu son permis pour quinze mois, lui a ordonné de faire du service communautaire et l’a mis en probation pour un an.

Voilà les conséquences d’un incident qui (probablement grâce au bon jugement d’un adolescent) n’a pas tourné à la tragédie. Le dénouement aurait pourtant pu être bien pire. Le chauffeur d’autobus aurait pu faire une collision et blesser gravement ou mortellement les enfants à bord, des piétons ou d’autres automobilistes. La commission scolaire aurait pu être responsable des actes du chauffeur.

C’est ce genre de situation que les tests de dépistage d’alcool et de drogues au travail visent à empêcher. DriverCheck encourage les employeurs à faire preuve de proactivité pour atténuer les risques que présente la consommation d’alcool et(ou) de drogues abusive ou à mauvais escient. Vos superviseurs peuvent être formés pour apprendre à reconnaître les signes d’affaiblissement des facultés afin de retirer un employé de ses fonctions avant qu’il mette la vie des autres en danger. Si les employés savent qu’ils pourraient être tenus de se soumettre à un test de dépistage d’alcool ou de drogues lorsqu’ils se présentent au travail, peut-être qu’ils feront le bon choix. Si le test de dépistage d’alcool ou de drogues d’un employé est positif, un professionnel du traitement de l’alcoolisme et de la toxicomanie peut déterminer si cet employé a une dépendance et lui offrir le traitement nécessaire pour qu’il retourne au travail de façon sécuritaire.

Ne prenez pas de risque. Plus vous prenez de mesures pour assurer la sécurité de votre lieu de travail, plus vous avez de chances d’éviter une situation qui pourrait entraîner des blessures ou la mort. Cela ne vaut pas la peine de courir un tel risque.